Nouveaux talents musicaux

Nouveaux talents musicaux à découvrir

Olivier Gann

Biographie (provenant du site officiel par Nérac) :

Olivier Gann est un garçon charmant, mais pas seulement. Evidemment, il est beau comme un docteur mais on aurait tort de se fier à ses dehors de gendre idéal ; sous le sourire du chanteur qui fait pleurer les filles se cache un artiste sensible et profond. C'est un musicien au long cours, un chanteur de fond.  

C'est d'abord un chanteur atlantique. Un chanteur de l'ouest. C'est à Nantes que tout commence, Là, entre Loire et Océan, le petit Olivier Gann écoute les Beatles, Elton John, Sting, Chédid et puis les mouettes aussi, mais ça s'entend moins dans sa musique. Comme le petit Olivier est partageur, il décide de montrer les belles images qui lui passent par la tête et co-produit avec le label « Blues Contact » 3 CD où il définit un univers personnel fait de vécu, de rapports humains et de petites histoires qui font du bien car les chansons sont faites pour ça.

En 1997, ce sont les « Rencontres d'Astaffort » et la rencontre déterminante avec un certain Francis Cabrel qui trouve que c'est pas mal. Et c'est vrai qu' « on m'a dit » paru en juin 2001 sous le label Cargo et distribué par Sony, c'est pas mal. Olivier fait des télés et passe à la radio (il va mieux, merci), et le grand public découvre peu à peu l'énergie et la bonne humeur de l'homme de scène qui enchaîne sans interruption des concerts nombreux et remarqués, notamment à l'Européen ou au Zénith de Paris en première partie de la tournée d'Isabelle Boulay. Après cette tournée Olivier cherche à se ressourcer et installe sa cabane en bois pour abriter sa   famille à Saint Marc sur Mer, et continuer la route.

En 2004, Olivier passe la seconde. Il sort chez Flam music et Night & Day, un nouvel opus qu'il intitule « instantané ». C'est un album photo qu'il a rassemblé avec quelques auteurs dont Brice Homs (Fugain, Pagny), Olivier Dodanne (Patricia Kaas) et Nérac (Paul Personne). Le compositeur Olivier Gann y creuse un sillon où il sème une chanson pop et efficace qui laisse un large espace à l'émotion. Le chanteur Olivier Gann s'affirme comme une voix avec laquelle il faut désormais compter.

En 2005, Olivier est sur la route. Un Olympia et le Zénith d'Orléans en 1 ère partie de Francis Cabrel en avril 2005, et 5 dates avec son camarade Michael Jones (Paris, Saintes et Normandie). En plus de nombreux papiers dans la presse et de 15 show-cases FNAC, il est l'invité de Stéphane Bern au Fou du Roi en janvier et de Pascal Sevran en Juin. Il y chante les singles extraits de son album, « Vanille Chocolat » et « la fleuriste ». Et comme ce garçon est infatigable, il prépare pour 2006 un nouveau single et un DVD. Enfin, qu'on se le dise, Olivier Gann se la joue internationale avec une distribution en Suisse et au Canada dès mars avril. Le monde est à lui !!!!

Site Officiel - Forum


Mathieu Johann

Biographie (provenant du site officiel) :

A 25 ans seulement, Mathieu affiche un parcours étonnant, riche en rencontres et en expériences. Rencontres, comme celle avec Julos Beaucarne, le premier artiste qu'il ait vu en concert à l'âge de 7 ans. Il en naîtra une fascination pour le poète belge, pour ses mots, pour la magie de la scène. Une amitié aussi entre l'homme et le gamin qui, à l'image du Petit Prince son héros en littérature, a su toucher l'adulte avec sa fraîcheur et sa spontanéité.

Première rencontre, premier coup de cœur : La petite étincelle est allumée, Mathieu va tout mettre en œuvre pour donner naissance à son rêve. Il enchaîne alors les radio crochets, qu'il perd invariablement. " Ca me faisait pleurer, mais j'aimais ça, alors je recommençais ".

A l'école, où il dépasse d'une bonne tête tous ses camarades, il fait bande à part. Pas facile d'affirmer qu'on sera artiste sans être la risée des élèves et le désespoir des professeurs. Mais à l'extérieur, Mathieu a toutes les audaces. A 13 ans, il anime avec aplomb la libre antenne sur une radio locale. A 15 ans, ayant obtenu l'adresse d'Alain Souchon , il lui demande de bien vouloir lui écrire des textes. Amusé, le chanteur décline l'offre, mais laisse sur le répondeur familial un sympathique message d'encouragement. Mathieu conserve précieusement la cassette, et poursuit son chemin.

Le jour de ses 16 ans sort son premier single, enregistré dans un petit studio normand. C'est son oncle qui l'a financé, sa mère qui en assure la distribution. Les radios locales s'en emparent. 1000 exemplaires sont vendus. Et Mathieu Johann passe à la télé : Il est " Génération Hit " dans Hit Machine. Suivent 200 concerts, et les premières parties de De Palmas, Louis Chédid, Philippe Lafontaine, Thomas Fersen…

Plus décidé que jamais, Mathieu continue de frapper à toutes les portes. Derrière l'une d'entre elles se trouve Pierre Delanoë. Emu par l'adolescent, convaincu de son talent, il lui écrit quelques textes, et le présente à son ami François Bernheim, l'auteur de "Mon mec à moi" (Patricia Kaas), qui lui offre des chansons taillées sur mesure et lui fait enregistrer ses premières maquettes. Le rêve peut enfin devenir réalité.

Suite à un concert, une maison de disques s'intéresse à Mathieu et lui fait enregistrer 12 de ses chansons. Malheureusement l'album ne sortira jamais. Loin de se décourager Mathieu décide de se présenter au casting de Star Academy : Il fait partie des 18 sélectionnés.

Au château de Dammarie -lès-Lys, Mathieu découvre la vie en communauté, les cours de chant, d'interprétation... et de danse. Une à une il franchit les étapes qui le mènent à la demi-finale. Beau joueur, il s'incline avec le sourire devant Grégory après un parcours jonché de moments magiques et de duos inoubliables.

Sélectionné pour la tournée, il aborde 2005 avec enthousiasme et impatience. Avec à l'horizon, un album, un livre et de nombreuses rencontres avec son public.

Site officiel - Forum


Gilles Martino

Biographie (provenant du site officiel) :

C’est à 18 ans que l’adolescent décide de se donner les moyens de ses ambitions : il quitte sa banlieue lilloise pour la capitale, travaille d'arrache pied à sa passion : la chanson. Il multiplie les petits boulots pour auto-produire un album et mettra presque 5 ans à faire aboutir son projet. C’est Pascal Sevran, le premier, qui lui ouvre les portes de son émission un samedi soir sur France 2.

La direction de la Fnac manifeste alors son coup de cœur, et distribue le disque d’abord dans quelques magasins parisiens puis dans l'ensemble de son réseau national.
Une série de show-cases aura lieu dans la foulée...

Ce 1er album, qui aurait pu passer inaperçu, va donc séduire les médias et marquer par sa démarche authentique et décalée : aux côtés des chansons signées de l'auteur-compositeur-interprète, figurent : "Septembre" de Barbara, "Semblant de rien" de Lynda Lemay, "Au Café du Canal" de Pierre Perret, "Le Monde Caressant"  de Murat … Séduit, Didier Barbelivien, lui écrira sur mesure 3 titres dont «Boulevard des Peupliers» qui viendront s’ajouter au track-listing de l’album bientôt distribué par Sony Music. (à suivre sur le site...)

Site officiel - Forum